Partager l'article...Pin on Pinterest
Pinterest
Share on Facebook
Facebook

CONSULTATION – Dr Fashion – Les méduses…

Une « fashion question » aiguë ? Demandez-moi ce que vous voulez, la hotline est là pour ça.

En revanche je ne m’attendais pas à celle-ci. Une cliente que j’accompagne régulièrement lors d’atelier de personal shopper m’envoie cette photo.

personal shopper

J’ai un instant cru tomber à la renverse.

– Des quoi ??!

– Des méduuuses

A priori personne ne passera à côté de la tendance tatanne bobeauf…

A la question « Est-ce que je eux encore porter la tatane en ayant plus de 10 ans » j’ai immédiatement répondu « Tout dépend… Si tu pars sur une plage infestée d’oursin, à priori la méduse peut s’avérer… utile. En revanche, sur le bitume parisien, lyonnais ou autre, je ne vois pas non » Ah, l’impulsivité, quand tu nous tiens, tiens

C’est fou comme on ne se connait pas parfois. Comme il faut parfois être mis devant l’évidence pour se rendre compte de ce qu’on est. De ce qu’on aime. Et de ce dont on a envie.

Et après réflexion voilatipa que me vient en mémoire la pêche miraculeuse, des méduses en veux-tu en voilà : chez Churchs, Mellow Yellow, Jonak, Ancient Greek Sandal, Carven, Amélie Pichard, Sophia Webster, Heimstone, etc. Bref il y en a partout, une véritable invasion.

Et franchement, je ne comprends pas. Il n’y a rien de familier ou de plaisant dans des méduses pour m’en faire vouloir à ce point. Je n’ai aucun souvenir d’enfance, qu’il soit bon ou mauvais, lié à ces trucs en plastoque, aucun traumatisme autour d’une méduse ; je n’ai jamais été forcé d’en porter, je n’en ai d’ailleurs jamais porté.

Cette audace mode me laisse froide mais ce sera sans doute LA vraie polémique de l’été : l’intrusion de la chaussure moche dans le placard des filles.

Parlons peu parlons bien, ces étranges chaussures sont un répulseur à mec, un tue l’amour, ce qui peut s’avérer pratique parfois. Mais pas toujours.

Pour le glamour c’est bye bye forever.

Mais gardons l’esprit « ouvert ».

Et pourquoi pas après tout… si et seulement si :

  • vous lui présentez une tenue soignée, sophistiquée et « racée »
  • vous vivez en Californie
  • il vous faudra avoir des pieds ABSOLUMENT NICKEL : pédicurés et vernis
  • un talon ni fissurés ou fendillés : IMPECCABLE on a dit
  • C’est pas fini…
  • il faudra également avoir vos extrémités sud (vos petits petons) élancées. Si vous avez des Knacki Ball à la place des doigts de pieds, passez votre chemin
  • des gambettes alertes, fines et longues
  • un look TRES travaillé avec des pièces pointues, l’histoire qu’on ai rien à vous apprendre de la mode
  • et une démarche de fée clochette, l’histoire de ne pas alourdir la silhouette

Séduisantes, multicolores, translucides, les méduses (peuvent) donne(r) une touche rétro ou funky à la tenues. En plus elles protègent des attaques sauvages des méchants cailloux, des crabes, des méduses, des oursins : ultra pratique à Paris !

Et pour les plus « addicts » elles supportent même les chaussettes (hors de l’eau)…

Pour les inspirations stylistiques j’avoue être un peu embêtée, je n’ai rien trouvé de vraiment transcendant à vous présenter après plus d’une heure de recherche. Un signe peut-être ?

Je vous laisse juger

personal shopper personal shopper personal shopper personal shopper personal shopper personal shopper personal shopper personal shopper

Partager l'article...Pin on Pinterest
Pinterest
Share on Facebook
Facebook