Partager l'article...Pin on Pinterest
Pinterest
Share on Facebook
Facebook

Je peux porter le (tailleur) pantalon de (mon) mec ?

J’ai pleins de choses à vous écrire et à vous montrer sur la mode. C’est monstrueux mais comme vous avez commencé à le comprendre, je fais tout un tas de bric-à-brac pendant la journée (mon job de personal shopper, des sessions de conseil en image, des tri dressing, du shopping, des identités visuelles pour des marques, les soldes)

Je ne vais pas vous la faire en deux langues mais je ne suis pas partie, je suis bien là, je suis simplement ailleurs – en shopping, c’est tout.

Aujourd’hui on va parler des hommes et des femmes (un peu de cleptomanie aussi).

Il y a un vrai courant de conscience sur l’inégalité homme-femme, enfin chez les femmes surtout.
Perso, je suis à prendre avec des pincettes sur le sujet…
J’adore être une femme mais je ne vois pas en quoi ça devrait m’obliger à tenir un discours en particulier et m’entendre dire « être féministe » souvent confondu avec « égalitariste »  ou à  accomplir certaines tâches à la place des autres (suivez mon regard).

Commençons
Pour agrandir un dressing (gratos) il vous suffit simplement de piquer les fringues de votre mec avec ou sans son accord. Parce que oui, conjuguer la mode masculine au féminin, c’est possible.

Je le sais, vous osez pas. Mais vous pourriez bien y venir.

Le risque du (tailleur) pantalon de mec, c’est de l’envisager comme un uniforme sans style : on l’endosse machinalement, on lui demande juste de se taire pendant les heures de boulot.

Ennuyant.

Et ça ne nous égayera pas la journée non plus.

Le pantalon de costard doit avoir de l’élégance et l’élégance, c’est à vous de lui insuffler.

Une vraie belle coupe, une belle matière, il a même le droit d’être dépareillé : c’est à dire de se porter avec un haut et bas désassorti. Ou sans la veste. Mais pas sans rien… (oooh ça va)

Comment le porter ?

Tout dépend de l’allure que vous voulez donner à votre silhouette. Dans tous les cas, pour calmer la peur du “pantalon Whooo”, associez-lui du basique, du féminin, du girlie, du femme quoi !

Pour la version décontract’ : un gros pull un peu looose rentré en partie (et en partie seulement) dans l’objet du crime, un sweat féminin, une chemise fluide un peu transparente. Un simple top immaculé et des bijoux métalliques. Aux pieds des richelieus ou des baskets fines.

Et la version chic alors ? une chemise blanche, une blouse en soie noire, une belle veste classique cintrée, un pardessus porté avec nonchalance vous donnera de l’autorité. On préfère une pochette épurée ou un petit sac-chaîne aux couleurs vitaminées et des talons. Ah oui, on allait oublier, une belle ceinture fine et féminine aussi.

Et pour celles qui n’ont pas de mec ?

Pas de panique !
Il en existe avec des coupes spécialement conçues pour nous les femmes.
Il a la matière “tailleur anglais” du costard mâle, il a la coupe du costard mâle mais il est taillé pour notre morphologie : le pantalon, à pinces ou non, monte jusqu’à la taille et tient tout seul.

Magique n’est-ce-pas ?

Portez-vous bien et à la semaine prochaine

pantalon de mec pantalon de mec pantalon de mec pantalon de mec pantalon de mec pantalon de mec pantalon de mec pantalon de mec pantalon de mec pantalon de mec pantalon de mec pantalon de mec pantalon de mec pantalon de mec pantalon de mec pantalon de mec pantalon de mec pantalon de mec pantalon de mec pantalon de mec pantalon de mec pantalon de mec pantalon de mec pantalon de mec pantalon de mec pantalon de mec

Partager l'article...Pin on Pinterest
Pinterest
Share on Facebook
Facebook