Partager l'article...Pin on Pinterest
Pinterest
Share on Facebook
Facebook

En tant que personal shopper, j’ai l’occasion de visiter beaucoup de garde-robe lors de tri dressing.

L’occasion de voir plein de vêtements usagers, vieux, (dé)passés, boulochés. Bref des choses plus forcément portables où à l’ordre du jour.

Alors au lieu de jeter, pourquoi ne pas recycler, customiser, refaire du neuf avec du vieux, l’histoire de donner une seconde vie à une vieillerie ? Parce que le « made by you » comme je l’appelle, n’est pas réservé qu’aux mamies ou aux babas-cool. Le DIY c’est aussi une source de détente et un moyen d’expression qui permet de lutter contre le stress. Si si

La météo ne nous impose pas encore tomber la chemise, on commencera donc par le simple pull… C’est déjà ça.

Vous allez me dire : qu’est-ce qu’on en a à cirer de se faire un pull neuf dans un pull tout vieux ?

Je sais aussi qu’on peut acheter des trucs tout fait mais reconnaissez qu’à force c’est cher. On se lance ou on se lance pas, on s’amuse à créer ou pas, on fait comme on veux.

On prend un vieux pull et on s’inspire :

  • Avec une bombe aérosol, un pochoir ou de la dentelle + une petite dose d’âme artistique, et pchiiit

personal shopper

personal shopper

  • Avec des galons de plumes ou de poils qu’on coud par superposition. Le pull se transforma en robe

personal shopper

  • Avec des bandes de tissus ou de la dentelle cousues, un brin hippie

personal shopper personal shopper

  • Avec des ajouts d’éléments, en maille, en feutre, en sky, l’histoire de donner un peu de caractère à un pull qui n’en a pas forcément
  • personal shopper personal shopperAvec des perles ou des strass. On peut aussi couper un vieux sweat, il ne s’effilochera pas et se retroussera naturellement après un premier lavage

personal shopper personal shopper

  • On crée et on coud ses propres patch. Des ananas, des palmiers, des moustaches, une couronne, un salsifis, une morue. Ce qui vous fait plaisir

personal shopper

  • On en profite pour faire passer son message « bonjour », « hello », « faut pas pousser mémé dans les orties », « not from Paris Monsieur » ou que sais-je encore.

personal shopper

  • On découpe, on coupe, on craque. Ca fonctionne sur un sweat (pas sur de la maille évidement). On prépare son pochoir, on le place, on dessine les contours et on découpe délicatement (les cheveux de sa pire ennemi). DÉ-STRE-SSANT on vous a dit.

personal shopper

‘Buy less, choose well – and DIY’

Partager l'article...Pin on Pinterest
Pinterest
Share on Facebook
Facebook