Partager l'article...Pin on Pinterest
Pinterest
Share on Facebook
Facebook

Je n’ai pas été très présente sur le blog ces derniers temps, ce manque de disponibilité passager mais chronique et nécessaire pour le travail me cause pourtant des frustrations : je voudrais plus de temps pour conseiller celles qui le souhaitent et répondre à toutes les interrogations que vous m’envoyez.

Aujourd’hui, accrochez-vous à vos bandanas, on va parler couleur.

Leslie me questionne « Les pantalons de couleurs, pastels ou plus soutenus, j’ai le droit de les porter même si je fais pas un 36 ? Et si oui, avec quoi les associer? »

A la question je peux porter de la couleur si je ne fais pas un 36 ? La réponse est OUI. Les 34, 40 ou 46 peuvent évidement porter autre chose que les teintes dite « de base » ou des « non couleurs ». Fort heureusement !

On part du principe, à quelques imprimés près, que toutes les femmes peuvent porter toutes les couleurs. Il faut simplement veiller à bien les accorder entres elles et choisir une bonne coupe de pantalon en suivant les grandes lignes de base : le slim c’est oui mais on fuit les tailles basses et les petites poignets d’amour qui dépassent, les petites évitent l’accordéon sur la chaussure, la forme évasée c’est ok sous condition de porter des talons sinon vous allez en prison, le 7/8ème est THE coupe MAGIC, etc etc etc

On parlait de couleurs.

  • Les pastels donc

Le coloris est potentiellement mémérisant, parfois peu flatteur et à défaut de vouloir ressembler/succomber à une religieuse verte pistache ou une barba papa rose malabar, il y a différentes règles à suivre.

Passage en revue :

  • On mixe le pastel à des teintes métalliques (dorée ou argentée) pour réveiller la nature (trop) douce de la couleur
  • On note la capacité des modèles pastels à perdre en mièvrerie au contact de pièces en denim délavé, un peu trashouille ou du cuir.
  • On booste en infusant dentelles, satins et étoffes translucides
  • On l’associe à sa nuance d’origine en version plus saturée : le bleu cupcake gagne à se mixer au bleu marine, le rose nappage chou Popelini au rouge vermillon, le vert amande au vert forêt d’Amazonie, le rose saumon de Norvège à l’orange mandarine
  • Les couleurs de base (noir, gris, blanc, marine) sont d’excellentes nuances qui permettent de lier une silhouette. Zéro prise de risque dans ce type d’association
  • Et celles désireuses de s’essayer à la tendance pastel totale look, c’est possible à condition bien sûr de savoir les manier avec dextérité… on ajoute des touches vives sur les accessoires (sac, pochette, sandales, collants…). On ne zappe pas l’étape ongles vernis et lèvres stabilotées l’histoire de donner un peu de pep’s au tout. Sinon ? Sinon vous risquerez de paraître malade
  • Et les couleurs soutenues

La manière la plus simple mais efficace consiste à adopter un look bicolore strict. On assemble une couleur qui claque à une couleur neutre (le noir, le bleu marine, le blanc, le gris, etc) qui vient calmer le jeu.

L’autre manière consiste à miser sur le color block. What ?
Ce sont des blocs de couleurs vive qu’on associe, c’est pratique et en plus on vous voit de loin.

Mixez-les sans trop vous poser de question, c’est magique : à partir du moment où les tons flashent, ça marche tout seul. C’est une simple question de style, on ose ou on ose pas. C’est un choix

  • Les associations de couleurs, j’en fais quoi ?

Chaque nouvelle saison nous prouve le contraire sur les assemblages de nuance de l’année précédente. Cette saison, oubliez tout ce que vous saviez jusqu’ici sur les couleurs. Il y a de nouvelles associations, de nouvelles nuances, donc de nouveaux mix à adopter.

Evidement il y a des assortiments plus heureux que d’autres mais la règle qui ne change pas reste identique : on se limite à trois couleurs, ni plus ni moins, sauf si vous voulez ressembler à un Rubik’s Cube ou un char de la Gay Pride.

On choisira des pièces à la coupe plutôt sophistiquée pour ne pas dire minimaliste l’histoire de ne pas en rajouter dans la surenchère fashion ; concentrez-vous sur des matières nobles et des coupes qui ont de la tenue, limite un peu stricte.

Le comble de tout ça, c’est que pour mettre des couleurs sans se planter, il va falloir être intelligents… Notre conseil mode : Finalement peu importe la nuance, optez pour celle que vous aimez le plus, puis accompagnez-la d’une teinte douce : tempérez la couleur qui a le plus d’audace et vous ne risquez pas de vous tromper en en rajoutant trop.

Magique non ?!

Et hop quelques idées en vrac

personal shopper paris personal shopper paris personal shopper paris personal shopper paris personal shopper paris personal shopper paris personal shopper paris personal shopper paris personal shopper paris personal shopper paris fa32d447d44842406df00b062593e5ea ec48946e1a61df39357dbd260874cb24 personal shopper paris personal shopper paris personal shopper paris personal shopper personal shopper personal shopper personal shopper personal shopper personal shopper personal shopper personal shopper

Partager l'article...Pin on Pinterest
Pinterest
Share on Facebook
Facebook